windowQui suis-je ? Où va le monde ? Est-ce que Dieu existe ?

Une introduction illustrée

11 Le passage du règne animal au règne de l’homme.

Les plans universels

symbol 23b

L'homme achevé et crée à l'image de Dieu
– Symbole No 23

L'homme achevé et crée à l'image de Dieu

Les mains serrées du symbole représentent le comportement d’un être doué d’amour universel face aux ténèbres et à « l’inimitié » (le grand arc de karma de couleur orange). Ce comportement humain (l’arc de couleur jaune) a plus tard pour effet de revenir vers ce même être éternel (représenté ici par le petit triangle blanc) sous forme de lumière et de joie.

Dans l’Ancien Testament, Dieu fait savoir aux hommes ce qu’il veut faire de sa création : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance » (Gen.1, 1 :26). Telle était la mission de Jésus : se comporter comme un homme achevé. Ses paroles et son comportement furent livrés à la postérité grâce à la Bible : il vint servir d’exemple, lui dont le niveau d’évolution était achevé.

Le Christ réussit à faire montre d’humanité envers ses bourreaux, tout crucifié qu’il l’était, en priant pour eux avec ces paroles : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc, 23 :34). C’était le comportement d’un homme achevé et fait à l’image de ce Dieu doué d’amour universel.

C’est ce comportement qui fera sortir l’humanité des ténèbres (symbolisées ici par les nuages), des ténèbres que la lumière de Dieu arrive à refouler (le triangle lumineux) par le truchement de la rédemption du monde (la grande étoile qui rayonne autour du triangle).

Cette évolution des hommes à lieu petit à petit, au fil de leurs vies (les petits arcs). Les rectangles de couleur jaune/orangée symbolisent chaque existence terrestre, chacune d’elle étant interrompue par un séjour dans les mondes spirituels (en jaune clair). Chaque personne voit son humanité augmenter au fil de ces vies (ce qui est symbolisé par les petits arcs de karma qui deviennent de plus en plus jaune).

Notre compassion et notre sens du bien et du mal grandissent continuellement, ce qui montre que nous sommes sur le chemin de l’amour universel. Avec le temps, nous ne sommes plus capables de faire que le bien, tout comme le Christ représenté sur le symbole.

Martinus a expliqué le symbole No 23 dans L’Image Éternelle de l’univers, vol. 2.

© C’est l’Institut Martinus, Copenhague, qui détient et protège les droits d’auteur des symboles cosmiques de Martinus.


Pin it